Rechercher

Alain : le boloss de l'épreuve. Je n'ai pas su faire de selfies. Ma balise 148 je l'ai allumé à l'arrivée quand j'ai voulu l'éteindre.

Je suis parti seul vendredi à 5h30 avec l'ambition de bivouaquer à St Vincent de Salers suivant la météo. J'ai échoué, transi de froid, à l' hôtel des voyageurs au Falgou après avoir réservé la dernière chambre disponible à 20h45. Ouf !

Arrive peu après, alors que je me réchauffais en mangeant, un autre GravelMan, Jérôme Guevelou. Naufragé comme moi avec sa goretex déchirée et un genou ensanglanté.

Finalement, on partage une chambre et de bons moments de convivialités comme seul ce genre d'épreuve peut créer.

Départ samedi vers 8h après le petit déjeuner alors que de nombreux participants arrivaient pour se restaurer. Finishers à deux vers 18h car mon GPS avait pris l'eau, heureux comme des cadets de 1ere année après la remise de la musette GravelMan par Stéven. Que cela fait du bien de revivre ces moments moments grâce à votre organisation. MERCI.

Pour info je viens de m'inscrire pour le pays Basque même si cela sera différent mais je fais confiance à Steven.

Longue vie à GravelMan Series.


Témoignage d'Alain

GravelMan est une épreuve magnifique.

Je remercie encore Steven et son équipe. Il y a beaucoup de bienveillance J’ai fait Roubaix et GravelMan Paris Deauville avant celle ci. La le D+ à été clairement tes dur pour mes kilos en trop. Je n'avais clairement pas la bonne cassette. Mais quelle joie de parcourir ces belles routes. J’ai entendu un concert, une symphonie de cloches de vache sous un soleil radieux.

Tout ce vert accompagné de jaune et de bleu et de blanc m'ont donné beaucoup de plaisir visuel et mental. Même le ciel chargé de nuage gris était majestueux Je suis passé de couvert avec la capuche à manches courtes avec en prime un coup de soleil au visage. Les cols de plus de 8% ont été très compliqués. Oh ca été dur le dernier col. Petite pluie fine qui s’est intensifiée en haut Et la descente entre le froid, la pluie 🌧, la nuit et à mi descente le brouillard 🌫. J’ai même failli percuter un chat. Quel satisfaction d’arriver même à 23h00. Je recommande cette très belle épreuve qui me reconnecte avec moi même et la nature

Témoignage de Sylvain

Tout d'abord merci beaucoup pour l'organisation de ce magnifique événement J'ai eu la chance de participer au Paris Roubaix.

Cette épreuve à dimension humaine que tu as organisé de main de maître, les routes parcourues, les personnes inscrites ont contribué à la réussite de ton événement.

Tout ce que j'ai vécu lors de cet événement me marquera à jamais.

Grâce à toi j'ai réussi à me surpasser, à dépasser mes peurs et mes complexes.

Je t'en suis extrêmement reconnaissant.

J'ai compris tout le cœur et le plaisir que tu as mis à préparer cet événement malgré les embûches de la crise sanitaire. Mais moi j'ai kiffé encore plus.

Je n'aurai pensé qu'en arrivant j'aurai voulu continuer à pédaler 3,4 heures de plus tellement j'étais bien.

J'en veux plus et encore.


Témoignage de Sylvain