Rechercher

"Des moments de convivialités comme seul ce genre d'épreuve peut créer"

Alain : le boloss de l'épreuve. Je n'ai pas su faire de selfies. Ma balise 148 je l'ai allumé à l'arrivée quand j'ai voulu l'éteindre.

Je suis parti seul vendredi à 5h30 avec l'ambition de bivouaquer à St Vincent de Salers suivant la météo. J'ai échoué, transi de froid, à l' hôtel des voyageurs au Falgou après avoir réservé la dernière chambre disponible à 20h45. Ouf !

Arrive peu après, alors que je me réchauffais en mangeant, un autre GravelMan, Jérôme Guevelou. Naufragé comme moi avec sa goretex déchirée et un genou ensanglanté.

Finalement, on partage une chambre et de bons moments de convivialités comme seul ce genre d'épreuve peut créer.

Départ samedi vers 8h après le petit déjeuner alors que de nombreux participants arrivaient pour se restaurer. Finishers à deux vers 18h car mon GPS avait pris l'eau, heureux comme des cadets de 1ere année après la remise de la musette GravelMan par Stéven. Que cela fait du bien de revivre ces moments moments grâce à votre organisation. MERCI.

Pour info je viens de m'inscrire pour le pays Basque même si cela sera différent mais je fais confiance à Steven.

Longue vie à GravelMan Series.


Témoignage d'Alain

Posts récents

Voir tout

"Beaucoup de bienveillance"

GravelMan est une épreuve magnifique. Je remercie encore Steven et son équipe. Il y a beaucoup de bienveillance J’ai fait Roubaix et GravelMan Paris Deauville avant celle ci. La le D+ à été clairement